marketing émotionnel

Le marketing n’est pas une option, c’est une nécessité, une obligation et un point essentiel dans l’entreprise, il est d’ailleurs, tout aussi important que le produit / service lui-même. Quel est l’intérêt d’un produit, s’il est inconnu par les consommateurs ? C’est pourquoi depuis plusieurs années déjà, les techniques de mareketing ne cesse d’évoluer et de se développer.

Aujourd’hui, il existe une grande variété et une multitude de méthodes par lesquelles l’entreprise réussit à accrocher le cœur du client, et quand on parle de cœur et d’émotion, le marketing émotionnel est le plus proche du client et de son ressenti.

L’émotion, une nouvelle source d’influence

Quand il s’agit de débourser une grosse somme d’argent, le client réfléchit pleinement. L’objectif du marketing en général, avec toutes ses méthodes et techniques, est d’influer le consommateur lors de cette période de réflexion, pour le convaincre de l’importance et de l’utilité de l’objet ou du service. Le marketing émotionnel lui, a pour objectif d’inhiber la raison du consommateur afin de le persuader. C’est ses émotions qui prendront le relais, ils s’attacheront aux arguments lancés par la pub. Il peut s’agir d’image, de slogans ou de concepts. La publicité n’évoquera pas l’utilité, ni les caractéristiques techniques du produit mais elle privilégiera plutôt les sensations.

Quand les émotions de l’être humain sont assez fortes, négatives soient-elles ou positives, elles vont graver l’élément déclencheur dans la mémoire. Ainsi, la marque associe son slogan avec les sentiments, pour qu’elle soit bien ancrée dans l’esprit du consommateur.

Mais, provoquer une sensation assez forte chez le client, n’est pas du tout une tâche facile. Donc, la première mission pour la marque, est d’apprendre à connaitre le client qu’elle vise. Généralement, on invoque la famille (enfant, conjoints, parents et animaux de compagnie, le tout dans une grande maison où tout le monde est souriant et heureux), Après tout, tous les êtres humains cherchent la stabilité émotionnelle, donc la marque joue sur ce point. La vie quotidienne est plus susceptible de provoquer des sensations, que le luxe ou l’extravagance.

Les campagnes publicitaires jouent principalement sur les émotions les plus forts :

  • Amour
  • Bonheur
  • Colère
  • Peur
  • Tristesse

Mais généralement, les émotions les plus invoquées sont l’amour et le bonheur, parce que en plus d’être des émotions positives, c’est le but de tout le monde de trouver l’amour et le bonheur, donc l’association des ressentis positifs et la marque, va inciter le subconscient à enregistrer la marque et l’associer à joie, ce qui va devenir un but pour le client.

Les avantages du marketing émotionnel

Quand on cherche à prendre des décisions, parfois nos émotions et notre raison rentrent en conflit. Le marketing émotionnel rentre en jeu pour faire pencher la balance vers le côté des émotions et augmenter leur poids. La décision est donc beaucoup plus influencée par les émotions que la raison.

Nous pouvons vérifier l’intérêt des émotions dans la prise des décisions, dans notre vie quotidienne. Remarquez qu’on parle toujours des événements qui nous marquent émotionnellement (en bien ou en mal). Quand on rentre le soir, on parle des événements qui ont marqués la journée, quelqu’un nous a offerts un bouquet de fleurs, le collègue qui a partagé son repas avec vous, une dispute ou une action qui vous a énervé, on ne va pas parler des événements routiniers. C’est parce qu’on a été marqué car nos émotions ont été sollicités.

Cependant, pour une entreprise ou une marque, solliciter ses émotions est un tâche très compliquée et nécessite beaucoup de réflexion. Les spots publicitaires en forme d’images ou de vidéos sont les plus efficaces et ont le plus d’impact. La vidéo qui raconte une histoire dans laquelle le client peut s’identifier est la meilleure façon de solliciter les émotions.

Par Max

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *