Chopard : voici la scintillante collection Magical Setting pour briller de mille feux

La marque de joaillerie de luxe Chopard a dévoilé une collection de haute joaillerie qui témoigne du talent et de la créativité de la Maison. La collection Magical Setting est une collection de pièces magiques et lumineuses conçues pour célébrer les idées de liberté et de féminité émancipatrice. La collection puise ses racines dans un style de joaillerie qui remonte au 14e siècle, avec une touche de modernité dont les fanatiques de bijoux ne pourront plus se passer.

De nombreuses marques de haute joaillerie ont expérimenté des modèles dans lesquels les pierres précieuses sont soigneusement serties de manière à cacher le plus possible le métal précieux auquel elles sont reliées, afin qu’il paraisse pratiquement invisible. Mais Chopard s’est surpassé pour cette collection, afin d’obtenir l’effet lumineux saisissant que possède la Magical Setting Collection.

Caroline Scheufele, directrice artistique et coprésidente de Chopard, est le cerveau de cette ligne particulière. Elle a décidé de créer sa propre approche du sertissage des pierres, en s’éloignant des approches plus traditionnelles et en laissant les pierres précieuses libres de créer leur propre impact.

Ce n’est pas la première fois que Caroline travaille à libérer les pierres et à briser la tradition. Depuis 1976, la ligne emblématique Happy Diamonds de la société présente des diamants en mouvement libre sertis entre des cristaux de saphir transparents dans d’innombrables montres et bijoux.

Pour la collection Magical Setting, Caroline a travaillé dur avec l’équipe de son atelier interne, expérimentant différentes structures pendant des mois, pour finalement trouver la solution parfaite. Cette méthode secrète a permis de sertir les pierres en grappes sans aucun moyen de support visible, comme par magie !

Toute la collection s’articule autour d’un seul motif : la grappe florale. De magnifiques pierres précieuses taillées en brillant sont serties dans cette forme, captant la lumière et l’irradiant de sorte que la pièce entière semble illuminée et pleine de couleurs.

L’histoire de la grappe

Aussi révolutionnaire que soit le cadre de cette collection, l’un des principaux points d’intérêt pour les experts en joaillerie est le motif de la grappe florale qui se répète tout au long de la ligne. Le motif de la grappe est l’un des plus anciens au monde, son histoire remontant au 14e siècle. À l’époque médiévale, ces grappes de bijoux étaient placées sur des broches en forme d’anneau, utilisées pour attacher les manteaux et les tuniques.

Au fil du temps, la grappe a développé un style plus embelli, les bijoux passant de l’aspect pratique à l’aspect décoratif. Aux 17e et 18e siècles, la grappe a été redessinée en une impression stylistique de fleur, et les riches la portaient en bagues, colliers et broches pour indiquer leur classe.

À partir du 19e siècle, la grappe s’est à nouveau développée, présentant désormais régulièrement une seule pierre de couleur entourée de diamants, un look que nous utilisons encore aujourd’hui et qui revêt une grande importance pour les amateurs de bijoux, car il a été adopté par la royauté et la noblesse pendant des siècles.

Aujourd’hui, la grappe est très populaire dans la haute joaillerie, la plupart des créateurs préférant se fier à la taille, à la couleur et à la clarté des pierres précieuses pour créer un impact, plutôt qu’à des motifs plus complexes.

Caroline Scheufele et les pierres précieuses

Caroline Scheufele est connue pour sa passion pour les pierres précieuses. Dès sa plus tendre enfance, elle a su qu’elle avait un amour profond pour les diamants et les cristaux, admettant que si les autres enfants de son âge jouaient avec des poupées et des jouets, elle était beaucoup plus encline à jouer avec les bijoux de sa mère !

Une fois que Caroline a rejoint l’entreprise familiale, il ne lui a pas fallu longtemps pour prendre la tête de la division bijoux de l’entreprise, tandis que son frère, Karl-Friedrich, s’occupait des montres et de la fabrication. En tant que force motrice de lignes emblématiques telles que Happy Diamonds et Ice Cube, Caroline a toujours travaillé dur pour donner vie à sa passion d’une manière vraiment unique et passionnante, tout en honorant les pierres pour ce qu’elles sont.

En tant qu’esprit libre, les créations de Caroline sont souvent ludiques et inattendues, ce qui fait de la collection Magical Settings une surprise pour certains, car il s’agit d’une ligne assez traditionnelle et simple. Mais Caroline estime qu’il s’agit en fait de l’une des collections les plus spectaculaires et les plus époustouflantes qu’elle ait conçues à ce jour. Une fois les sertissages éliminés, les pierres elles-mêmes ont la possibilité de briller, et leur brillance est enfin révélée. La façon dont la lumière joue à travers les pierres, dans une combinaison de couleurs créées par les pierres elles-mêmes, il y a vraiment quelque chose de magique dans les pièces Magical Setting.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Chopard Official (@chopard)

La collection Magical setting

Une gamme de pierres précieuses a été utilisée dans la collection Magical Setting. Bien que ces pierres soient assez traditionnelles pour une collection de haute joaillerie, ce sont leurs combinaisons qui créent différentes combinaisons de couleurs, car la lumière se réfracte à travers elles dans différentes positions.

On trouve des diamants incolores, des rubis du Mozambique et de Madagascar, des émeraudes de Colombie et de Zambie, et des saphirs bleus du Sri Lanka. Les motifs présentent souvent une seule pierre comme pièce centrale, les autres pierres étant étroitement regroupées autour d’elle. Les pierres de ces pièces sont d’une taille inhabituelle pour la Haute Joaillerie, et chaque facette est nue, permettant à la lumière de créer une palette de couleurs qui est vraiment magique à voir, et rayonnante au-delà de toute attente.

Le secret de la fleur pavée de Chopard

Quel est donc le secret de la collection Magical Setting, qui permet de présenter ces pierres précieuses d’une manière aussi révolutionnaire ?

La pièce maîtresse de chaque grappe est une pierre de grande taille. Il peut s’agir d’une émeraude de 1,5 carat, d’un rubis de 2,1 carats, d’un diamant de 3,3 carats ou d’un saphir de 1,8 carat. Cette pierre est minutieusement positionnée dans une fine monture chaton, si complexe qu’elle est à peine perceptible. Et le reste ? Tout ce que Chopard dira, c’est qu’il a mis au point une structure complexe et innovante qui permet aux pierres précieuses de tenir bon dans une monture presque invisible.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis

Accueil » Chopard : voici la scintillante collection Magical Setting pour briller de mille feux